• Chantal, adhérente au Jardin de Cocagne d’Orléans : « En étant abonnée aux paniers du Jardin de Cocagne, je mange des produits locaux, de saison et bio. Ce sont mes premières motivations. Je soutiens aussi complètement l’aspect social.
    En adhérant, j’aide à ma manière l’association et en parlant autour de moi, à mes voisins et amis, j’essaie de convaincre de son utilité sociale et environnementale. »

  • Cathy, adhérente au Jardin de Cocagne d’Orléans: « Je suis dans une démarche globale pour privilégier le bio et les circuits courts, des modes de production respectueux de l’environnement. Il y a, en outre, dans le Jardin de Cocagne une dimension sociale et solidaire. Cette association participe à l’insertion sociale et professionnelle de personnes en difficulté sur une mission valorisante. Le travail de la terre, c’est concret et cela redonne confiance. Au global, il y a vraiment une façon de produire et de consommer autrement.
    Il y a aussi un intérêt dans mon quotidien et pour ma famille. Manger les légumes du Jardin de Cocagne, c’est se reconnecter avec les saisons et diversifier son alimentation. Pour les enfants, c’est intéressant aussi.
    On est aussi connecté à la production car il avec une vraie proximité avec le Jardin et son équipe via le mot de la semaine dans les paniers, des portes ouvertes avec un repas commun, un site toujours ouvert, la possibilité parfois de donner un coup de main… »